Home

CHU Place Kabary

 

Don de 228 millions d'ariary de l'Ambassade du Japon pour le CHU Antsiranana

Avec la convention qui vient d’être signée hier entre le Centre hospitalier universitaire (CHU) Place Kabary (Antsiranana I) et l’Ambassade du Japon par l’entremise du ministère de la Santé publique (MSP), l’établissement se verra doté d’un nouveau pavillon dédié au «  Service des consultations externes ».

La capacité d’accueil de ce CHU passera alors de 5000 à 7000 patients. SEM l’Ambassadeur du Japon, Ichiro OGASAWARA a précisé que 228 millions d’Ariary ont été octroyés pour la réalisation de ce projet. Dans son allocution, SEM l’Ambassadeur a souligné que la construction de ce nouveau pavillon constitue une preuve de plus des liens profonds d’amitié qui unissent Madagascar et le Pays du Soleil levant. Il a par ailleurs, souligné que le Japon est heureux « de soutenir les efforts louables fournis par le  ministre de la Santé publique, Pr Lalatiana Andriamanarivo, dans le renforcement du système de Santé publique malgache ».Notons que le secteur de la santé représente un des domaines d’intervention prioritaire du gouvernement japonais à Madagascar. Rien que pour cette année, 4 projets en faveur de la santé publique ont été réalisés par le gouvernement nippon ,; dont la construction de la rampe du CHU de Gynécologie Obstétrique de Befelatanana et les Centres Vonjy, etc.

Histoire du CHU. Il convient de rappeler que le choix du CHU Place Kabary n’est pas anodin. Une histoire émouvante se cache derrière. En effet en 1942, durant la IIe guerre mondiale, 4 sous-mariniers japonais ont succombé en mer à Diégo-Suarez. Une stèle commémorative a été érigée en leur honneur. Touché par cette reconnaissance, le gouvernement japonais a ainsi décidé d’étendre et d’améliorer les infrastructures du CHU Place Kabary, d’autant plus que comme sus-mentionné, la santé représente un pôle important de la coopération nippo-malgache. Créé en 1901, le CHU Place Kabary fête cette année ses 116 ans. D’après son Directeur général Hery Rakotoarisoa, il se distingue par ses services d’ORL, d’Ophtalmologie, mais également de Neuro-psychiatrie, etc. Mais ce pavillon nouvellement créé améliorera également la gestion financière de l’établissement en boostant son système de recouvrement.

Perceptions. Ayant tenu à honorer personnellement la cérémonie, le ministre de la Santé publique a également fait savoir que c’est la première fois qu’il visite les locaux zen et magnifiques de l’Ambassade du Japon. Il a également partagé les trois raisons principales qui ont motivé sa venue : ses liens d’amitié avec SEM l’Ambassadeur du Japon, son admiration pour le Japon et la mentalité japonaise et surtout sa reconnaissance. Il a en effet souligné que le Pays du Soleil levant est bien le premier en termes d’investissement en faveur des CHU à Madagascar. Par ailleurs, le Pr. Lalatiana Andriamanarivo revient du Forum sur la Couverture Santé universelle, organisé au Japon du 12 au 13 décembre dernier. Il n’a pas tari d’éloges en faveur des avancées du Japon en la matière : « J’étais frappé par les propos du Premier ministre japonais disant que pour assurer la couverture santé universelle du pays il fallait construire des Facultés de Médecine dans toutes les régions. Ainsi, comme première « leçon », d’ici 2018, nous allons construire quatre nouveaux centres dédiés à la formation de personnel médical, notamment les paramédicaux. »

Luz R.R